courtois


courtois

courtois, oise [ kurtwa, waz ] adj.
corteis v. 1130; de l'a. fr. court « cour »
1Littérature, poésie courtoise, pratiquée dans les cours seigneuriales et qui exaltait subtilement l'amour ( troubadour) . L'amour courtois, défini et codifié par l'esprit de la chevalerie du Moyen Âge.
2Qui parle et agit avec une civilité raffinée. affable, aimable, civil, gracieux, honnête, 1. poli. Un homme courtois. « Les appréciations flatteuses des professionnels blasés mais courtois » (Chabrol).
Qui manifeste de la courtoisie. Une conversation courtoise. Une réclamation courtoise. Un refus courtois. « Il me convenait bien plutôt d'aborder de façon courtoise la dame » (France).
⊗ CONTR. Discourtois, grossier, impoli.

courtois, courtoise adjectif (ancien français court, cour princière) Qui parle, agit avec une politesse raffinée, avec un grand désir de ne pas déplaire à autrui ; affable. Qui témoigne d'une politesse raffinée ; aimable, gracieux : Un accueil courtois.courtois, courtoise (expressions) adjectif (ancien français court, cour princière) Armes courtoises, armes de tournois, à la pointe et au tranchant émoussés. Littérature courtoise, littérature fondée sur la notion médiévale de courtoisie. ● courtois, courtoise (synonymes) adjectif (ancien français court, cour princière) Qui parle, agit avec une politesse raffinée, avec un grand...
Synonymes :
- élégant
- raffiné
Contraires :
- désagréable
Qui témoigne d'une politesse raffinée ; aimable, gracieux
Synonymes :
Contraires :
- inélégant

courtois, oise
adj.
d1./d Qui manifeste ou exprime la politesse, le respect d'autrui. Se montrer courtois. Des paroles, des manières courtoises. Syn. affable, aimable, civil, poli.
d2./d Qualifie un genre littéraire en vogue au Moyen âge, exaltant l'amour mystique et chevaleresque. Amour courtois. Littérature, roman courtois.
d3./d Loc. Armes courtoises, mousses ou mouchetées.

⇒COURTOIS, OISE, adj.
A.— Littéraire
1. [En parlant d'une pers., de ses qualités mor. et phys., et de son comportement en société; p. ext., en parlant d'un phénomène soc.] Qui correspond à l'idéal, à l'éthique, à l'esprit de la chevalerie au Moyen Âge. Chevalier courtois. (Quasi-)synon. preux. Esprit, idéal, morale courtois(e). Le but de la tradition chevaleresque et courtoise a été de mettre de l'idéalisme dans l'amour (BARRÈS, Cahiers, t. 13, 1921, p. 99). Le modèle accompli du parfait chevalier, vaillant et sage, prudent et courtois (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 318) :
1. ... et, comme on l'a dit en étudiant le duel dans sa généralité, la générosité y restait de règle. La guerre chevaleresque, la guerre courtoise, la guerre en dentelles ont longtemps maintenu sur les champs de bataille les traditions ludiques du tournoi et du duel...
Jeux et sp., 1968, p. 784.
2. En partic. [En parlant du comportement de l'amant à l'égard de sa dame] L'amour courtois. L'amour en tant qu'il est commandé par un ensemble de normes réglant l'attitude de l'amant envers sa dame; p. méton., l'ensemble de ces normes. Cf. amour ex. 219 et 223 :
2. Toute la doctrine de l'amour courtois s'est fondée, développée, affinée, quintessenciée dans les milieux où l'influence féminine était prépondérante. Et des modes — façons de sentir et façons d'écrire — se sont établies, qui ont gagné, de proche en proche, toute la société, ...
FARAL, La Vie quotidienne au temps de St Louis, 1942, p. 138.
P. ext. [En parlant des œuvres du Moy. Âge et de l'éthique qu'elles illustrent] Qui traite de l'attitude physique et morale de l'homme au Moyen Âge et de sa conduite envers sa dame. Poète, romancier courtois; littérature, poésie courtoise. Le public d'un roman courtois du Moyen Âge n'est pas précisément le même, ni en quantité ni en nature, que celui d'un roman-feuilleton du XIXe siècle (L. FEBVRE, Combats pour hist., 1941, p. 234).
Armes courtoises. [À propos d'un tournoi ou d'une joute] Armes dont on émoussait la pointe et le tranchant pour ne pas blesser l'adversaire. Quant aux joutes proprement dites (...). Même quand on les livrait à armes courtoises, elles pouvaient être dangereuses. Et parfois aussi, il y avait des joutes à fer émoulu (Jeux et sp., 1968, p. 783).
P. anal. Le bâton est une arme courtoise qui ne tue pas les gens (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 236).
P. métaph. Un beau soleil attaquait chaque fleur et la cascade d'une lance courtoise (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p. 66).
En partic. [À propos d'une discussion ou d'une joute oratoire] Qui reste de bon ton et où l'on évite de blesser l'adversaire. Les chefs des opinions les plus contraires se parlent à mots émoussés, à pointes courtoises (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 500).
B.— P. ext. [En parlant d'une pers. et de sa manière d'être]
1. Qui possède dans son accueil, ses gestes, son langage, etc., une distinction caractéristique ou digne de la cour royale. (Quasi-)synon. civil. En le voyant si aimable, courtois et avisé, on disait qu'il était en la grâce de toutes les dames et même de la reine (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 148). Un sultan gigantesque (...) venu (...) pour nous présenter ses hommages. Charmant, courtois, souriant et de bonnes manières (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 888) :
3. ... tant ce vieil homme, avec son chapeau haut-de-forme gainé de feutre à la main, sa couronne de cheveux blancs, son manteau cintré et ses souliers vernis s'avançait avec une élégance d'autrefois et mettait de grandeur courtoise en son geste.
DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 105.
2. Qui est empreint de politesse raffinée. Accueil très aimable, très courtois, tout en restant très réservé (LÉAUTAUD, Journal litt., 2, 1907-09, p. 301). Sur une note à peine plus aisée que le reste de son discours qui n'était jamais sorti du ton de la conversation courtoise (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 341).
SYNT. Façon, geste, manière, parole, voix courtois(e). PARAD. a) Synon. affable, aimable, civil, élégant, gracieux, poli, raffiné. b) Anton. désagréable, discourtois, grossier, impertinent, impoli, incorrect, rustre, vulgaire.
Péj. [En parlant d'une attitude purement conventionnelle] :
4. ... la guerre avait gardé quelque chose de courtois, de conventionnel, de « bien élevé ». Plus rien de soldatesque, plus de coups, de grossièretés, d'insultes réciproques. Plus de haine apparente, de révolte, de refus véhéments de toute concession.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 230.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-twa:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 (en parlant d'un animé) curteis (Roland, éd. J. Bédier, 3796); 2. ca 1130 (en parlant d'un inanimé) corteis (Couronement Louis, éd. E. Langlois, 3). Dér. de l'a. fr. court, v. cour « résidence d'un souverain et de son entourage »; suff. -ois. Fréq. abs. littér. :357. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 189, b) 222; XXe s. : a) 544, b) 910. Bbg. BURGESS (G. S.). Contribution à l'ét. du vocab. pré-courtois. Genève, 1970, pp. 20-34. — DARM. Vie 1932, p. 189. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 7. — FOSTER (B.). Fr. St. 1972, t. 26, n° 4, p. 493. — GOHIN 1903, p. 312. — GORCY (G.). Courtois et courtoisie d'après qq. textes du m. fr. B. jeunes Rom. 1961, t. 4, pp. 15-25. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 169-170; t. 3 1975, p. 87. — LEW. 1960, p. 218. — WHITTON (D. F.). Cities and citizens in engl. and fr. usage. In : [Mél. Ewert (A.)]. Oxford, 1961, pp. 239-240.

courtois, oise [kuʀtwa, waz] adj.
ÉTYM. V. 1130, corteis; curteis, 1080; de l'anc. franç. court (→ Cour II.) et suff. -ois.
1 Qui parle et agit avec une civilité raffinée. Affable, aimable, civil, gracieux, honnête, poli. || Un homme courtois, peu courtois. || Il a été parfaitement courtois avec nous.
1 Ils sont toujours parfaitement courtois envers un chacun.
Descartes, les Passions de l'âme, 146, in Littré.
Qui est empreint de courtoisie. || Un accueil courtois. || Des manières courtoises. || Un langage, un ton courtois. || Discussion, polémique, conversation courtoise. || Une réclamation courtoise. || Un refus courtois (→ Acquiescer, cit. 6).
2 Il me convenait bien plutôt d'aborder de façon courtoise la dame au parler clair, de m'incliner devant elle (…)
France, le Crime de S. Bonnard, Œ., t. II, p. 305.
3 La conversation était restée jusque-là courtoise et impersonnelle.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XX, p. 214.
2 (Au moyen âge). || Littérature, poésie courtoise, pratiquée dans les cours seigneuriales et qui exalte subtilement l'amour ( Troubadour).
Littér. Qui correspond à l'esprit de la chevalerie du moyen âge. || Esprit courtois. || Morale courtoise.
L'amour courtois, tel qu'il était défini et codifié par l'esprit courtois. Cf. provençal Fin'amor.
4 Au temps où régnait l'amour courtois, l'amant ne cherchait guère à se faire aimer. Il acceptait d'aimer en silence ou au moins sans espoir. Cela fut vrai encore de Monsieur de Nemours et de la Princesse de Clèves. Certains jugent irréelles et naïves ces passions blanches. Mais une admiration distante donne à une âme délicate des plaisirs vifs et qui, étant tout subjectifs, semblent mieux protégés que d'autres contre déceptions et désillusions.
A. Maurois, Un art de vivre, II, III, p. 63.
Loc. Armes courtoises : armes dont la pointe et le tranchant étaient émoussés pour ne pas blesser l'adversaire. Arme (infra cit. 40). Fig. || Combattre, discuter à armes courtoises. Loyalement.
CONTR. Discourtois, malappris. — Âpre, dur, grossier, impertinent, impoli, vulgaire.
DÉR. Courtoisement. — Courtoisie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Courtois — bezeichnet: Antoine Courtois, ein französisches Unternehmen für Blasinstrumentenbau sowie die dazugehörige Herstellermarke Courtois ist darüber hinaus der Familienname folgender Personen: Antoine Courtois (1770–1855), Sohn des Gründers der… …   Deutsch Wikipedia

  • Courtois — can refer to: Locations Courtois, Missouri, unincorporated community Courtois Creek, Missouri Persons Antoine Courtois, French manufacturer of brass instruments Jacques Courtois, French painter (1621 1676) Guillaume Courtois, French painter (1628 …   Wikipedia

  • courtois — courtois, oise (kour toî, toî z ; Chifflet, au XVIIe siècle, remarque qu on tolérait courtais) adj. 1°   Gracieux dans ses discours et ses manières. •   Tout courtois il me suit et d un parler remis...., RÉGNIER Sat. X.. •   Ils sont toujours… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • courtois — Courtois, m. acut. Vient de ce mot Court, et signifie celuy qui a en soy les civilitez des anciens Courtisans, Comis homo, blandus, officiosus, affabilis, l Espagnol dit Cortés acut. l Italien Cortese. Courtoise, f. penac. Celle qui a telles… …   Thresor de la langue françoyse

  • courtois — COURTOIS, OISE. adj. Civil, gracieux, tant en ses discours qu en son accueil, et en toutes ses actions. Fort courtois. Courtois aux Dames. Il n est guère courtois. Il est peu courtois. Il vieillit. [b]f♛/b] On appeloit autrefois Armes courtoises …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • courtois — Courtois, [court]oise. adj. Civil, gracieux tant en ses discours qu en son accueil & en toutes ses actions. Fort courtois. courtois aux Dames. il n est guere courtois. il est peu courtois …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Courtois — Courtois, Courtoise Très répandu en France, c est peut être un surnom s appliquant à un homme très poli, raffiné, mais on peut penser, vu sa fréquence, qu il a dû être utilisé comme nom de personne (prénom). À envisager aussi un dérivé du… …   Noms de famille

  • Courtois — (spr. Kurtoah), 1) Jacques, genannt Le Bourguignon od. Borgognone, geb. 1621 in St. Hippolyte, erlernte die Malerkunst bei seinem Vater Jean C. u. ging sehr jung nach Italien, wo er 3 Jahre lang der Armee folgte, um Scenen aus den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Courtois — (spr. kurtŭá), 1) Jacques Bourguignon, von den Italienern Jacopo Cortese genannt, ital. Maler, geb. 1621 zu Hippolyte in der Franche Comté, gest. 14. Nov. 1676 in Rom, trat in spanische Kriegsdienste, ging aber nach geschlossenem Frieden nach… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Courtois — (spr. kurtŏá), Jacq., s. Bourguignon …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.